Olly MURS
troublemaker
 
 

La BCVs a réalisé un exercice record en 2012, en dépit d’un ralentissement économique

La Banque Cantonale du Valais a réalisé en 2012 un nouvel exercice record. C’est le onzième consécutif en dépit d’un ralentissement économique et d’un cadre réglementaire qui ne s’améliore pas. Ce résultat est donc très réjouissant. Le revenu brut croît à 228,9 millions de francs (+4,2%). Le bénéfice brut opérationnel franchit un échelon historique et se fixe  à

Karin Perraudin, présidente du Conseil d’administration de la BCVs et  Pascal Perruchoud, président de la Direction de la BCVs

Karin Perraudin, présidente du Conseil d’administration de la BCVs et  Pascal Perruchoud, président de la Direction de la BCVs

Karin Perraudin, présidente du Conseil d’administration de la BCVs et Pascal Perruchoud, président de la Direction de la BCVs

133,9 millions de francs (+5,3%).  L’exercice a été marqué par la charge exceptionnelle constituée par une provision de 33,8 millions  en faveur de la caisse de retraite du personnel, en raison de son changement de plan de prévoyance. En 2012, le bilan de la BCVs dépasse pour la 1ère fois la barre des 12 milliards de francs et les dépôts confiés à sa gérance approchent les 6,6 milliards de francs. La Banque a développé son volume d’affaires qui traduit la confiance de sa clientèle, même si, par exemple, la progression des créances hypothécaires est inférieure à celle de l’exercice précédent.

 

Karin Perraudin, présidente du Conseil d’administration de la BCVs et  Pascal Perruchoud, président de la Direction de la BCVs