Le chantier de l’Hôpital Riviera-Chablais est un exemple en matière de lutte contre le travail au noir et le dumping salarial. Accès au chantier par badges, contrôle du paiement des salaires et des charges sociales, interdiction de la sous-traitance en cascade,…

Les mesures mises en œuvre par les cantons de Vaud et du Valais ont fait leurs preuves. Trois députés de l’Alliance de gauche (Olivier Turin, Blaise Carron et Thierry Largey) souhaitent qu’elles deviennent automatiques à l’avenir. Ils ont déposé ce matin un postulat en ce sens au Grand Conseil valaisan. Le plénum ne l’ayant pas combattu, il a été transmis au Conseil d’Etat pour exécution.