Il souhaite doter le canton d’un fonds autonome, plutôt que d’avoir recours au budget annuel de l’Etat pour les acquisitions et transformations de bâtiments. Ce nouvel outil, appelé FIGI, permettrait de simplifier les procédures, d’améliorer la planification des dépenses et surtout de disposer de davantage de moyens financiers. Des emprunts jusqu’à 500 millions de francs au total pourraient être contractés. Le Grand Conseil devrait se pencher sur cette nouvelle stratégie lors de sa session de mai.  

Photo: L’Etat du Valais possède 552 objets immobiliers répartis entre Gletsch et St-Gingolph