Le front froid arrivé jeudi a amélioré la qualité de l’air en Valais, jusqu’ici mise à mal par les grandes chaleurs. Si les valeurs ont dépassé les limites, elles n’avaient toutefois pas atteint le seuil critique.

Le service cantonal de l’environnement analyse l’atmosphère depuis 1999. Il publie d’ailleurs quotidiennement ses relevés. Dans son bilan pour l’année dernière, paru il y a quelques semaines, il notait d’ailleurs l’évolution positive observée depuis les années 80. Cette amélioration est notamment due au plan de mesures mis en place, en lien avec les transports entre autres.