Le Grand conseil valaisan veut suspendre les travaux sur la ligne à très haute tension Chamoson-Chippis. Une large majorité du plénum est entrée en matière sur une initiative parlementaire urgente.

Le texte demande d'introduire dans la loi cantonale sur l'approvisionnement en électricité un alinéa permettant de suspendre les travaux d'une ligne à très haute tension, jusqu'à ce que la planification de détail soit finalisée. La démarche des opposants découle d'une étude géologique qui indique que 34 des 52 pylônes projetés pour la ligne se trouveraient en zone de danger.