L’année 2019 s’annonce difficile pour les finances de La Tour-de-Peilz. Dans son budget, la Municipalité prévoit un déficit d’environ 1,6 million de francs.

La marge d’autofinancement est aussi dans le rouge, à hauteur de 716'000 francs. Ces résultats s’expliquent par l’arrivée de la RIE3 vaudoise, mais aussi par une forte augmentation des montants versés au fonds de péréquation. Le refus par la population d’une hausse d’impôts de deux points pèse également dans la balance. Le Conseil communal devra se prononcer sur ces chiffres le mois prochain.