La réforme de la fiscalité et de l’AVS permet de faire face au vieillissement de la population, et de renforcer l’attrait du Valais pour les entreprises.

Ce sont les constats dressés ce matin à Sion par les partisans de la RFFA. Ils rassemblaient des représentants de l’économie, des élus PLR et PDC, ainsi que les syndicats chrétiens du Valais. Le projet sera soumis au vote le 19 mai.

Il vise à supprimer les statuts fiscaux des entreprises, tout en injectant deux milliards de francs par an dans les caisses de l’assurance-vieillesse et survivants. En cas de oui, une version valaisanne devra encore passer devant le Grand Conseil.