Le canton confirme que la situation de l’abattoir de Martigny s’est améliorée. Dans la tourmente en début d’année dernière après des manquements révélés par des séquences vidéo, l’établissement bas-valaisan a pris des mesures.

Leur application a été vérifiée par l’Office vétérinaire cantonal, par le biais d’une surveillance renforcée. Selon un communiqué reçu aujourd’hui, un audit général mené par l’UCAL, l’Unité fédérale pour la chaîne alimentaire, confirme également l’efficacité de ces mesures et l’amélioration de la situation.