La question de la limitation et de la régulation du nombre de grands prédateurs revient sur la table, en Valais.

Le Conseil d’Etat souhaite que le Grand Conseil déclare recevable l’initiative constitutionnelle « Pour un canton du Valais sans grands prédateurs » et la soumette au vote du peuple. Le gouvernement est en faveur du texte même s’il estime qu’il ne changerait pas fondamentalement la situation actuelle et future.

L’initiative populaire a été déposée auprès de la Chancellerie il y a trois ans avec 9'545 signatures. Elle exige l’introduction d’un nouvel article 14bis dans la Constitution cantonale.