Un plan d’action pour renforcer l’attractivité de leur apprentissage déploiera ses effets lors des 4 prochaines années scolaires.

Placé sous la responsabilité d’une déléguée aux langues anciennes, il vise à sensibiliser le corps enseignant, les élèves et leurs parents à la plus-value apportée par l’étude de ces 2 langues. Et cela dès l’école primaire. Il permettra également d’aider les directions des établissements du secondaire 1 et 2 à ouvrir des classes en cas de petits effectifs d’élèves.