Le référendum est lancé contre la révision de la loi valaisanne sur les allocations familiales.

Le PLR, l’UDC du Haut, l’UDI (Union Des Indépendants) et l’association hôtelière du Valais s’opposent à la hausse décidée par le Grand Conseil en décembre. Le comité référendaire la qualifie de « politique d’arrosoir inefficace et antisociale ». Il estime également que cette augmentation va peser sur la compétitivité et l’économie du canton.

La révision prévoit 20 francs de plus par mois pour les allocations de formation et 30 de plus pour les allocations par enfant.

Le comité référendaire a jusqu’au 21 avril pour récolter 3'000 signatures.