Les polices vaudoises encouragent les victimes de violences et de discriminations au motif de leur orientation affective et sexuelle à demander de l’aide. Une brochure est mise à disposition du public.

Elle contient notamment les coordonnées des institutions qui peuvent être contactées. Ce document fournit également les informations nécessaires en cas de difficultés rencontrées par les victimes. Pour mémoire, depuis le 1er juillet 2020, la modification de l’article 261bis du Code pénal suisse permet la poursuite judiciaire des agresseurs.