Les CFF ont répondu à la pétition d’une Bellerine, signée par plus d’un millier de personnes, ainsi qu’à la demande de la commune qui allait dans le même sens.

Des toilettes provisoires ont ainsi été installées, et elles deviendront définitives lors de l’installation d’un nouveau système de toilettes publiques l’année prochaine. L’ex-régie fédérale a également accepté d’installer un parc à vélos fermé et surveillé par caméras.

La gare de Bex ne comptait plus de toilettes depuis la fin des travaux des CFF, en novembre dernier.