Le déficit atteint 15,2 millions de francs, soit 6,3 millions de mieux que la perte budgétisée.

Malgré 4 vagues dues au COVID-19, l’activité ambulatoire et de soins aigus a augmenté et les charges ont pu être stabilisées. Un peu plus de 74'000 personnes ont été prises en charge l’an dernier par l’établissement. Lequel poursuit son retour à l’équilibre financier pour 2026.