Il y a trente ans, la libéralisation du marché agricole entrainait une inévitable chute du prix du lait. Pour minimiser son impact, les producteurs du fromage « L’Etivaz » trouvaient la solution en rédigeant leur propre règlement interne en 1992.

Guillaume Abbey s’est entretenu avec Jacques Henchoz, producteurs d’Etivaz durant plus de 30 ans et président de la coopérative il y a trois décennies. Il revient sur ces années cruciales pour la production du fameux « pâte dure » des Alpes vaudoises. 

 


 

Sur la base de ce règlement interne de 1992, le fromage « L’Etivaz » a été le premier produit suisse inscrit au registre AOP de la Confédération sept ans plus tard. Depuis lors, l’Etivaz se fabrique uniquement dans la région, sur plus de 70 alpages du Chablais et du Pays d’Enhaut. Aujourd’hui, entre 450 et 470 tonnes d’Etivaz sont produites chaque été, ce qui représente environ 20'000 meules, toutes affinées à la Maison de l’Etivaz !