Caroline Ulrich va vivre sa première Patrouille des Glaciers cette semaine. Si la saison est terminée sur le front de la Coupe du monde, l’athlète de la Tour-de-Peilz a encore une échéance importante dans son calendrier.

À 20 ans, la Vaudoise va prendre part à sa première PDG entre Arolla et Verbier. L’épreuve est une affaire de famille chez les Ulrich. Tout le monde y a déjà participé. Depuis sa plus tendre enfance, Caroline Ulrich en entend donc parler. Cette année, elle sera au départ du tracé de 29.6 km. Un évènement mythique pour Caroline Ulrich.

Habituée aux épreuves de Coupe du monde, telles que les "courses individuelles" ou encore les "sprints", Caroline Ulrich devra cette-fois s’attaquer à un défi quelque peu différent. Distance plus longue, gestion de l’effort en groupe de trois, à quoi s’attendre pour cette première participation ? La réponse de la skieuse de la Riviera.

Au terme d’un hiver teinté de succès dans la catégorie des moins de 20 ans, la Vaudoise en a gardé sous les peaux pour relier Arolla à Verbier. Sur le "petit" tracé de la Patrouille des Glaciers, elle fera équipe avec la Leysenoude Thibe Deseyne et la biathlète grisonne Léa Meier. Ces trois médaillées des Jeux Olympiques de la Jeunesse de Lausanne sont parvenues, malgré un hiver très chargé, à s’entrainer pour cette PDG. Les explications de Caroline Ulrich.

Après avoir été repoussé de 24h, le premier départ à Zermatt pour rejoindre Verbier a été donné mercredi soir pour près de 1'000 participants. La course de Caroline Ulrich et de ses deux partenaires débutera quant à elle tôt samedi matin, dès 3h30, au départ d’Arolla.