La quatrième vague du Covid-19 fait rage depuis plusieurs semaines. Comme depuis le début de cette pandémie, la situation, lorsqu’elle s’envenime, a de lourdes conséquences dans le monde du sport. 

A l'heure actuelle, de nombreuses équipes sont en quarantaine. Certains calendriers ont donc été grandement chamboulés, et des associations ont même interrompu complètement leurs activités. C’est notamment le cas des ligues amateures en hockey sur glace. Tous les championnats jusqu'en MS League, à savoir la 3ème division suisse, sont à l’arrêt. Situation similaire pour le rink-hockey. Sauf que pour le cousin du hockey sur glace, toutes les divisions, sans exceptions, sont concernées.

Une situation qui, forcément, rappelle le début de la pandémie, et sur laquelle nous sommes revenus avec nos deux invités samedi dans "La Tablée des Sports", Jean-Baptiste Piemontesi, président de la Fédération Suisse de rink-hockey, et Marc-Anthony Anner, président de la Regio League de hockey sur glace.

Les réactions et les prises de décisions ont été très rapides durant cette quatrième vague. Comme en 2020 et en 2021, le hockey sur glace amateur et le rink-hockey ont dû interrompre leurs activités de manière soudaine. Si pour l’heure, l’attente est la seule perspective, on s’attelle déjà à la suite. Les mesures actuelles sont en vigueur au moins jusqu’au 24 janvier. Comment appréhender la suite des évènements ? Les championnats pourront-ils aller jusqu’à leur terme ? C’est le thème de cette 2ème partie de notre table ronde, toujours en compagnie de Marc-Anthony Anner et Jean-Baptiste Piemontesi.