Le service valaisan de la mobilité ne dépense pas assez d’argent. C’est ce qui est ressorti de l’examen du compte 2017 du Département de Jacques Melly aujourd'hui au Grand Conseil.

De nombreux projets figurant au budget sont bloqués pour des raisons de procédures juridiques. Parmi eux, le projet de tunnel des Evouettes, devisé à 27 millions de francs, qui a fait l’objet d’un recours. Jacques Melly a rappelé au plénum que ces montants n’étaient pas perdus, mais simplement reportés. Il a par ailleurs annoncé qu’il demanderait cet automne des postes supplémentaires pour le service administratif et juridique. Un service débordé depuis plusieurs années.