De nombreux dysfonctionnements dans le domaine des dépenses thématiques, utilisées pour l'entretien forestier et routier, ont été révélés par la Cour des comptes.

Les formulaires remplis par les communes ne sont pas toujours corrects et les contrôles insuffisants. Un manque de ressources et de gouvernance expliquent le phénomène.

Si la Cour salue la réforme du système de péréquation, dont la mise en œuvre est agendée pour 2022, elle émet huit recommandations. L'introduction d'un modèle comptable harmonisé entre les communes et davantage de contrôles en font partie. Des recommandations qui, pour la plupart, seront étudiées par le canton, indique le Conseil d’Etat dans un communiqué.