Un chien est l’origine de l’attaque de neuf vaches le mois dernier à Ernen, dans le Haut-Valais. Cette conclusion a pu être tirée grâce aux analyses ADN effectuées par le laboratoire de biologie de l'Université de Lausanne.

Pour rappel, les bovins ont été retrouvés dans une rivière et huit d’entre eux étaient morts. Selon le service valaisan de la chasse, de la pêche et de la faune, les génisses attaquées ont probablement été prises de panique et se sont blessées avant de chuter dans le cours d’eau.