Il est l'heure de voyager dans le temps grâce au tube du grenier. On s'arrête en 1987.

Cette année-là, Jean-Jacques Goldman publie "là-bas" extrait de son cinquième album studio "entre gris clair et gris foncé". Dans ce titre, il est question du besoin d'évasion et du dilemme entre renouveau vital et la perte des siens. Pour bien mettre en scène le sujet, Jean-Jacques Goldman partage la vedette avec Sirima, une chanteuse découverte dans le métro parisien. Dans le morceau, lui veut partir et elle le supplie de rester avec elle pour fonder une famille.

Le résultat est magnifique et on le savoure sans plus attendre.