Le futnet a sa place forte en Suisse. Dans l’élite, les formations fribourgeoises trustent les titres. Mais certains clubs tentent d’inverser la tendance. C’est notamment le cas du FT Riviera Tigers dans la région. Pour mettre en avant ce sport et tenter de trouver de nouveaux adeptes, le club vaudois organisait samedi la Coupe de Suisse de double.

La salle de sport du gymnase de Burier était le théâtre samedi de la Coupe de Suisse de futnet. Organisé par le club local du FT Riviera Tigers, l’évènement opposait certaines des meilleures équipes de double du pays. Dans ce sport anciennement appelé « football-tennis », les meilleures formations sont toutes situées dans un cercle géographique très restreint. Le canton de Fribourg est en effet la place forte du futnet helvétique.

Mais certaines équipes « non-fribourgeoises » tentent de rivaliser. C’est notamment le cas du FT Riviera Tigers. Basé à Vevey, le club est en plein essor. Après être passés tout près de la disparition, faute de membres, les Vaudois ont retrouvé du mordant. Une vingtaine de joueurs portent désormais chaque week-end le maillot jaune et bleu des « Tigers », présents dans presque toutes les ligues. Une formation féminine devrait aussi voir le jour prochainement.

Reste que ce week-end, seuls les meilleurs éléments veveysans étaient de sortie. La Coupe de Suisse est un rendez-vous particulier durant la saison. Disputée seul, à deux ou à trois, cette compétition se tient sur une journée, contrairement aux rencontres de championnat qui jalonnent le calendrier tout au long de l’hiver. Grâce à la présence de certaines des meilleures doublettes helvétiques, le club de la Riviera espérait, au passage, susciter quelques vocations, tout en montrant que le futnet a sa place dans la région de Vevey.

Matthieu Anex, président du FT Riviera Tigers, est revenu sur ces différents aspects samedi dans notre émission « La Tablée des Sports ».